Une campagne aéronavale par correspondance avec yamato...

Aller en bas

Une campagne aéronavale par correspondance avec yamato...

Message  Bruno.DEJOUX le Dim 17 Nov - 19:58

Un nouveau Jutland en mer de Norvège en juin 1941 ?

Deux amiraux assistés de deux chefs aviation, des clubs Achille de Lyon et l'Ost de Rueil, vons s'affronter par arbitre interposé, en mer de Norvège en juin 1941, dans un what if débridé, avec en guest stars les Bismarck, Tirpitz et Graf Zeppelin, face à la Home Fleet. A suivre dans nos colonnes !


Bruno.DEJOUX

Messages : 2
Date d'inscription : 03/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une campagne aéronavale par correspondance avec yamato...

Message  Bruno.MASSON le Mer 11 Déc - 16:46

C'est parti il y a une bonne semaine. Deux camps 4 joueurs.

Les joueurs peuvent demander les actions qu'ils souhaitent avec les moyens mis a leur disposition. l'arbitre utilise une approche de type "free kriegspiel" et les services de Dédés pour résoudre. Les réchanges se font par l'intermédiaire de fiches de liaison et le cas échéant de question et commentaires par mail pour précisions.  

Les tours sont a durée variable en fonction des évènements de 1heure à plusieures heures suivant la densité des évènements. Nous avons commencé au Coucher du Soleil le 26 juin 1941. nous sommes maintenant le 27juin 12h pas encore d'engagement naval.

Coté aviation ça a dèja bougé avec un raid anglais ( de nuit) , un raid allemand ( au petit matin),  pas mal de reconnaissances de part et d'autre. alien 

Les news paraitrons ici avec un peu de retard, pour ne pas dévoiler les plans machiavéliques britanniques

Signé Bruno dans le rôle du vice-air marshall Durston Commandant la RAF .

_________________
Bruno Masson
avatar
Bruno.MASSON

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2012
Age : 67
Localisation : HOUILLES 78800

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une campagne aéronavale par correspondance avec yamato...

Message  Bruno.MASSON le Mar 13 Mai - 8:22

La campagne s'est terminée fin avril 2014 ,

pour vous donner une idée du départ , ci-dessous le briefing Anglais de départ. Un topo sur la campagne est en cours de rédaction par l'arbitre Bruno Dejoux et suivra.
 alien 

British Admiralty, June 27th, 1941, 4 am

Situation générale:
La situation de l'Empire britannique est critique. L'Allemagne nazie règne sans partage sur tout le continent. En Méditerranée, nos forces contiennent difficilement les forces de l'Axe, qui assiègent Tobrouk et écrasent Malte sous les bombes. L'URSS reste dans l'alliance contre nature avec l'Allemagne et ses intentions sont insondables. En Extrême Orient, les ambitions expansionnistes du Japon sont de plus en plus ouvertes. Seule la neutralité favorable du gouvernement US, qui offre un soutien logistique vital à notre effort de guerre, nous apporte un appui.
Ce flux de ravitaillement passe par l'Atlantique et est constamment menacé par les U-Boote et les raiders de surface allemands: cet voie maritime doit rester ouverte à n'importe quel prix.
Pour rendre disponibles nos troupes pour d'autres théâtres, il est prévu que l'US Army doivent prendre le conrtrôle de l'Islande.

Situation particulière:
Dés avril 1940, nos forces ont pris le contrôle des Feroë et de l'Islande, territoires théoriquement danois. Nous contrôlons donc toutes les voies d'accès de la flotte allemande à l'Atlantique nord, comme l'a montré le combat tragique de mai qui a vu la disparition glorieuse du Hood, mais qui a obligé le Bismarck à retourner en Norvège.
Au cours du mois de juin, profitant du mauvais temps, l'ennemi semble avoir concentré le gros de la Kriegsmarine en Norvège, dont les tous nouveaux Tirpitz et Graf Zeppelin, jusque là à l'entraînement en Baltique. Un raid aéronaval est planifié pour fin juillet contre Narvik, dés que le HMS Furious, qui rentre endommagé de Méditerranée, sera de nouveau opérationnel.
Le 22 juin, un convoi transportant les troupes US qui doivent relever nos troupes en Islande s'est concentrée à Terre Neuve; il est escorté par la TF19, qui comprend deux cuirassés; l'arrivée en Islande est prévue pour le 1er juillet. Les USA étant neutres, l'US Navy ne doit pas s'engager offensivement; elle est néanmoins prête à réagir vigoureusement à toute agression.
Le MI5 redouble de vigilance en Islande, où il n'est pas exclu que l'ennemi ait infiltré des commandos, avec le soutien d'une partie minoritaire de la population.

SITAMI:
La Home Fleet regroupe nos moyens les plus modernes avec les deux KGV, le HMS Rodney et le HMS Victorious. Le HMS Repulse et 4 croiseurs sont en train de rallier à partir de la Clyde et de la Tyne. A Gibraltar, la Force H, formée autour des HMS Nelson, Renown et Ark Royal, est en mesure de rallier l'Atlantique en deux jours. Les convois de l'Atlantique sont escortés contre les raiders allemands par les navires de ligne de la classe Royal Sovereign.
Le PoW est maintenant de nouveau opérationnel, les dommages sérieux reçus lors de son combat contre le Bismarck n'ayant pas atteint ses œuvres vives, preuve encourageante de la résistance de cette classe de navires; leur artillerie principale n'est toutefois pas tout à fait rodée et les incidents de tir restent anormalement nombreux. Le lent Rodney reste malgré son âge un navire puissant. Les vieux Royal Sovereign, et le Repulse, après la tragédie du Hood, s'ils peuvent constituer une force d'appoint, ne doivent en aucun cas être engagés seuls contre un Bismarck. Le Victorious et son groupe aérien ont pu parfaire leur entraînement après la sortie du Bismarck et représentent un de nos atouts majeurs.
Le Coastal Command a concentré des moyens d'exploration et anti-navires en Islande, aux Feroë et dans le Nord de l'Ecosse.
Neuf submersibles patrouillent en Mer de Norvège.
Nos forces côtières patrouillent à ~100 nm des côtes avec des dragueurs et des chalutiers armés.

SITENI:
La quasi-totalité des grandes unités de la Kriegsmarine est concentrée en Norvège, probablement dans les fjords autour de Narvik et de Tromsø. Des forces légères et de soutien sont concentrées autour de Trondheim, où il règne une forte activité annonciatrice d'une opération d'envergure. De puissants moyens de chasse ont été transférés de France et des Pays Bas et les efforts de la RAF pour neutraliser les navires ennemis ont donné peu de résultat pour des pertes élevées. Le mauvais temps des derniers jours a interrompu toute action aérienne.
A Brest, "Salmon" et "Glückstein" sont soumis à une offensive aérienne soutenue et la RAF assure les avoir touché à plusieurs reprises. On ne peut toutefois pas exclure une sortie des deux croiseurs de bataille.
La Luftwaffe semble avoir concentré en Norvège tous ses moyens de lutte anti-navires.
Les deux Bismarck représentent une menace considérable, qui ne doit être affrontée de jour qu'avec une supériorité numérique de deux contre un; nous ignorons l'état exact du Bismarck, qui a été touché à plusieurs reprises par le PoW. La mise en service rapide du Zeppelin est une mauvaise surprise, les Allemands pouvant maintenant bénéficier d'une couverture de chasse en pleine mer. Néanmoins, on peut raisonablement penser que son groupe aérien est novice et nos aviateurs doivent pouvoir exploiter leurs plus grande expéricence, notamment dans les attaques de nuit. Les unités de bombardement ennemies sont en mesure d'intervenir offensivement à ~500 nm de leurs bases. La menace des U-Boote ne doit pas être sousestimée.

Intention de l'Amirauté:
Il est clair que l'ennemi prépare une action aéronavale d'envergure: il s'agit vraisemblablement d'une nouvelle tentative de percée en Atlantique, qui peut s'accompagner d'actions offensives sur l'Islande, les Feroë, les Shetland ou même les Orcades; mais il peut s'agir aussi d'une action contre le grand Nord soviétique, dans l'hypothèse d'une rupture entre les deux pays, ou d'une action contre le Spitzberg et ses mines.
Dans la première hypothèse, l'intention de l'Amirauté est de placer la Home Fleet dans une position d'attente, couverte par la ligne de bases aériennes de l'Islande aux Orcades, puis de détruire en haute mer le potentiel naval offensif ennemi par une vigoureuse contre offensive une fois qu'il se sera engagé. Dans les autres hypothèses, l'intention est de profiter de la sortie de l'ennemi pour le rechercher en Mer de Norvège et le détruire, en un nouveau Jutland.

Missions:
Home Fleet: en alerte à 4 heures, la Home Fleet, Adm. Tovey, doit être prête à appareiller sur ordre. La Force C et C.17 doivent rejoindre au plus vite. C.16 est en patrouille à ≤3 HEX des côtes islandaises.
Force H: juste appareillée de Gibraltar, elle doit rejoindre une position à l'W de Brest sous 48 heures, en mesure de neutraliser les BC allemands de Brest s'ils tentent une sortie.
SS et aviation de reconnaissance: ils doivent être placés sur leur zone de patrouille.

Une conférence interarme se tiendra à l'Amirauté tous les soirs à 22h00.

"England expects that every man will do his duty"

Signé: Sir Alfred Dudley Pickman Rogers POUND, GCB OM GCVO GBE RN, First Sea Lord.  king

_________________
Bruno Masson
avatar
Bruno.MASSON

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2012
Age : 67
Localisation : HOUILLES 78800

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Reportages sur les engagements

Message  Admin le Mar 13 Mai - 10:57

Photos et Commentaires de Christophe GOMMERY dans le rôle de l'amiral Towey

13 décembre 2013 / nuit 26 27 Juin 1941
http://projetterraminiatura.blogspot.fr/2013/12/on-coule-le-dorshetshire.html
bataille navale de nuit près des iles Feroe,
Perte du Croiseur Dorshetshire d'un part et du croiseur lourd Scheer d'autre plus de petits navires.

Non représentés : raids aériens de la RAF coulent des pétroliers et des ravitailleurs et endommagent divers navires dans des endroits isolés en pleine mer.  

27 juin 1941   la bataille de Seydisfjord.
http://projetterraminiatura.blogspot.fr/2014/02/la-bataille-navale-de-seydisfjord.html
Bataille navale de jour près de l'Islande. Perte du croiseur Curacoa et dommages de part et d'autre.

Non représenté mais opérationnellement significatif : Le Tirpitz touché par une torpille lancée d'un avion est ralenti ... et le reste de la flotte avec lui. ... si ça vous rappelle un cas historique ...

Non représentés : Luftwaffe et aviation embarquée : deux raids consécutifs mettent le Repulse hors de combat.

Non représentés : coopération Home-fleet - RAF divers navires sont endommagés par les uns et coulés par les autres et vice versa , dont pour les plus gros : Les croiseurs Koln et Seidlitz, le porte avions Graff Zeppelin .  

Non Représentés : coopération RAF Home-Fleet ca s'améliore encore :  la RAF arrive pile poil juste avant la Home Fleet et met hors de combat le croiseur lourd Hipper.  la suite c'est la :
28 juin 1942
A la poursuite de la flotte allemande :
http://projetterraminiatura.blogspot.fr/2014/04/a-la-poursuite-de-la-flotte-allemande.html
bataille navale à la tombée de la nuit au large, entre Islande et Feroe.

Fin de campagne, les survivants de la flotte allemande mettent le cap sur la Norvège qui est loin, très loin ... très très loin.

Pas encore de commentaires détaillés , nous attendons de notre arbitre les tableaux officiels des pertes de part et d'autre navires et avions .

Evaluation sur pièces , même hors mission, simplement au vu des scores cumulés , il n'y a pas photo.   study
avatar
Admin
Admin

Messages : 60
Date d'inscription : 20/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://orm2012.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une campagne aéronavale par correspondance avec yamato...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum